Le Tour de Romandie 2018 dévoile ses contours

Retour dans le Jura et étape de montagne en boucles à Sion

L’édition 2018 du Tour de Romandie aura lieu du mardi 24 avril au dimanche 29 avril prochain. Ce 21 septembre, à l’avant-veille des championnats du monde de cyclisme à Bergen (NOR), la 72ème Boucle romande dévoile tous ses contours, levant les derniers doutes sur son parcours, qui renoue avec les routes jurassiennes. Le prologue, déjà annoncé en terres fribourgeoises, aura lieu au coeur de la capitale cantonale. Suivront des étapes pour baroudeurs Fribourg-Delémont le mercredi 25 avril, puis Delémont-Yverdon-les-Bains le jeudi 26 avril. Le contre-la-montre se disputera le vendredi 27 avril entre Ollon et Villars, à la veille d’une étape de montagne en boucle Sion-Sion le samedi 28 avril, avant l’étape finale Mont-sur-Rolle-Genève, avec le traditionnel final royal sur les quais genevois le dimanche 29 avril.

RICHIE PORTE, ROI DU TOUR DE ROMANDIE 2017

71ème Tour de Romandie

Porte-Yates-Roglic:

quel beau tiercé!

La pluie et le froid ont une fois commencé par être des invités peu appréciés sur les routes du Tour de Romandie 2017. Mais les mauvaises conditions climatiques, si elles ont quelque peu influencé le rapport des forces lors du prologue d’Aigle, certains s’étant élancés sur un revêtement moins humide – donc moins glissant – que d’autres, n’auront finalement pas empêché un final à la régulière, le soleil ayant fait son retour pour les ultimes étapes.

Après la très belle victoire de Fabio Felline lors de l’entrée en matière à Aigle, les Suisses ont fêté deux victoires, grâce à Michael Albasini à Champéry et à Stefan Kung à Bulle. Deux récidivistes: Albasini a porté son total de succès dans le Romandie à 7, désormais à une seule longueurs de Ferdi Kubler et Hugo Koblet. Kung s’est imposé pour la deuxième fois après avoir triomphé à Fribourg il y a deux ans. Une deuxième mais certainement pas la dernière, tant il éclate de talent.

Certains des « battus » du prologue, ont su attendre l’avant-dernière étape qui se terminait à Leysin pour « remettre l’église au milieu du village ». Dans l’étape-reine de samedi, Simon Yates, qui avait concédé 18 » à Aigle et Richie Porte lui 33 », ont lancé une attaque brillante. De manière différente. Yates a anticipé la montée finale en se portant à l’avant lors de l’avant-dernière ascension, celle du Pillon, alors que Richie Porte, magnifiquement emmené par ses équipiers, dont Michael Schaer et Danilo Wyss, est parti à l’abordage après un km de l’ascension vers Leysin. Il a pu rejoindre Yates mais pas le distancer, devant finalement s’incliner au sprint. Résultat de l’offensive des deux champions: ils s’emparaient des deux premières places du général et Felline perdait son maillot jaune.

Rien cependant n’était joué avant l’exigeant chrono de Lausanne, puisque 19 » séparaient encore les deux premiers. Richie Porte, vraiment impressionnant de détermination et de force réglait vite l’affaire: il reprenait 33 » déjà dans le premier secteur en montée, pour enlever au final le maillot jaune Vaudoise.

Richie, troisième Australien à remporter le Tour de Romandie après Phil Anderson en 1989 et Cadel Evans en 2005 et 2011 allait toutefois devoir abandonner la victoire de cette ultime étape à l’un des meilleurs rouleurs du moment, Primoz Roglic. Devancé de 19 » au terme de la partie montante du parcours, le Slovène récupérait 27 ». Cet exploit lui valait de passer du 6e rang du général au 3e et de rejeter l’excellent Fabio Felline au pied du podium.

Chris Froome, vainqueur du TdR 2013 et 2014, finit 18e à 1’55.

Le maillot blanc du meilleur jeune Banque du Léman est endossé par Pierre Roger Latour comme en 2016. Le Suisse Stefan Küng conserve son maillot vert PMU du meilleur sprinter. Armee Sander voit rose pour la deuxième année consécutive avec son maillot de meilleur grimpeur Net+.ch. Il repart de plus avec le dossard rouge Prodis de la combativité.

Mathias Frank finit 33e à 2’58, il est le meilleur Suisse au classement général. Suivent Danilo Wyss (61e à 9’30’’), Michael Albasini (75e à 19’08’’), Michael Schaer 80ème à 20’29’’. Sébastien Reichenbach a été non-partant à ce contre-la-montre.

Podium

Vidéos

Photos